10 astuces pour faire bonne impression en entretien d’embauche

L’entretien d’embauche est sans doute l’une des étapes les plus stressantes de la recherche d’emploi. Qu’il soit en face à face, collectif ou même par téléphone, l’entretien d’embauche met le candidat dans une situation parfois inconfortable, tant il est interdit de faire un faux pas !

Pourtant, il existe quelques astuces simples et concrètes pour faire bonne impression. Les voici.

1/ Enquêtez sur l’entreprise

Préparez votre entretien est primordial. Renseignez-vous sur l’entreprise, sur le poste pour lequel vous postulez. Cela montrera au recruteur que vous êtes motivé et que vous ne prenez pas cette candidature à la légère. Vous pouvez même vous renseignez sur le DRH ou le recruteur qui vous recevra pour adapter au mieux votre attitude (les réseaux sociaux sont aussi là pour ça !).

2/ Entrainez-vous

Chez vous, devant votre miroir ou face à un de vos proches, n’hésitez pas à vous entrainer ! Parlez à voix haute, préparez vos arguments, entrainez-vous à réagir à toutes les situations… Cela vous permettra de corriger tout de suite les éventuelles lacunes orales que vous avez. En répétant ainsi votre entretien avant qu’il ait lieu, vous arriverez beaucoup plus serein le Jour J. Vous aurez tous vos arguments en mémoire, vous aurez le ton idéal… et vous aurez le job !

3/ Habillez-vous

Adaptez votre look au poste que vous convoitez. Bien sûr, vous ne vous habillerez pas de la même façon si vous postuler pour devenir analyste financier dans une banque ou coach sportif. Vous devez donc choisir une tenue qui s’adapte au métier que vous visez. En toute circonstance, évitez d’être négligé. Et mettez le paquet sur l’hygiène : éviter les cheveux gras, les tâches sur les vêtements ou les odeurs de transpiration !

4/ Soyez à l’heure

Rien de plus oripilant qu’un candidat qui arrive avec 20 minutes de retard à son entretien d’embauche. C’est déjà plié, le recruteur a déjà une très mauvaise image de vous et de votre ponctualité… Du coup, pour décrocher le job, il vous faudra remonter la pente et faire changer l’avis du recruteur. Bon courage. Pour éviter ce cas de figure, soyez à l’heure. Quitte à faire une reconnaissance du trajet la veille ou la semaine précédente. Ainsi, pas de mauvaise surprise, vous ne pourrez pas vous perdre. Arriver à l’heure, c’est surtout beaucoup moins de stress pour vous (et à l’inverse, arriver en retard décuplera votre état de stress).

5/ Pendant l’entretien, aucune distraction

Coupez votre téléphone ! C’est la première chose à faire avant de rentrer en entretien. D’abord car quelqu’un peut très bien vous appeler pendant ce face à face… et dans ce cas, 2 possibilités : soit votre portable n’est pas sur silencieux et le recruteur sera effaré de découvrir que Wanabee des Spices Girl est votre sonnerie officielle… soit votre portable est en silencieux et vous serez considérablement déconcentré par le vibreur qui vous fera perdre le fil de votre argumentation.

6/ Soyez énergique

Rien de pire pour un recruteur qu’un candidat mou et avachi. Vous devez donc montrer que vous êtes énergique (sans en faire trop, bien évidemment). Lorsque vous serrez la main, offrez à votre interlocuteur une poignée ferme et dynamique. Rien de pire qu’une main mollassonne et moite. Inutile toutefois de tomber dans l’excès inverse (qui pourrait effrayé le recruteur).

7/ Répondez aux questions classiques

En entretien, il existe une série de questions que l’on retrouve presque tout le temps. Préparez en amont vos réponses à ces questions. Les voici : Parlez-nous de vous ? Quels sont vos points forts/faibles ? Quel est votre plus gros échec ? Comment souhaitez-vous évoluer dans 5, 10 ans… ? Que savez-vous de notre entreprise ? Avez-vous des questions ?

8/ Oui, vous avez des questions !

Mais pas n’importe lesquelles… Posez des questions sur la culture de l’entreprise, sur les possibilités d’évolution, les tâches qui pourraient vous être confiées, les attentes du manager… En revanche, oubliez les questions trop pratiques (style mutuelle, ticket resto, CE…) : vous n’êtes pas encore embauché.

9/ Maitrisez votre corps

Le langage corporelle est important en entretien. Le recruteur l’analyse parfois autant que vos propos. Aussi, veillez à maitriser vos gestes. Essayer de ne pas trembler, de ne pas transpirer (certes, c’est plus facile à dire qu’à faire). De même, n’adoptez pas une position trop fermée (bras croisés, dos vouté, regard bas…). Montrez plutôt une attitude d’ouverture (torse bombé, bras ouvert, sourire, pieds bien ancrés sur le sol). Evitez aussi de vous balancer sur votre chaise ou de taper de pied (signes de stress).

10/ Au revoir, et merci

Pour conclure l’entretien et avant de partir, vous devez bien sûr remercier votre interlocuteur du temps qu’il vous a consacré. Dites-lui au revoir et merci. Et n’oubliez pas d’aller saluer les autres personnes qui vous ont accueilli. Stagiaire, hôtesse d’accueil, autres salariés… remerciez-les : cela montrera votre « bon état d’esprit » au recruteur et cela vous fera des amis avant même de rejoindre l’entreprise.