6 conseils pour trouver un job à l’étranger !

Partir à l’étranger est un vrai rêve pour les personnes en quête de nouvelles découvertes. Mais on le sait, entre ce que l’on rêve de faire et ce que l’on fait, le fossé est large. Les raisons ? La peur de l’inconnu. Pas facile, en effet, de se trouver le job parfait lorsqu’on ne connaît ni l’endroit, ni la culture. Voici donc 5 conseils pour vous aider à trouver un job à l’étranger.

1. Niveau de langue

Quoi que l’on puisse penser, la langue est un élément primordial lorsque l’on souhaite partir travailler à l’étranger. Nombreux sont ceux à penser qu’il suffit d’arriver avec quelques notions linguistiques pour s’intégrer et se faire comprendre au quotidien. Or, ce n’est pas le cas !
Tout d’abord, n’oubliez pas que vous n’êtes pas les seuls à postuler pour le job. Des natifs du pays peuvent également être attirés par cette offre d’emploi. Il ne faudra donc pas que votre niveau linguistique puisse vous désavantager. Aussi, pour être au point le Jour J, n’hésitez pas à prendre des cours ou bien de demander de l’aide à un ami bilingue.

2. Adapter votre CV aux codes de l’étranger

Si les codes du travail étaient les mêmes partout, postuler à l’étranger serait une partie de plaisir. Hélas, ce n’est pas le cas. Réaliser un CV pour une entreprise française ne se fera pas de la même manière que pour une entreprise britannique, américaine ou encore japonaise.
Les codes diffèrent en fonction de l’endroit où vous désirez postuler. Par exemple, la photo, l’âge et le nombre d’enfants ne doivent pas être stipulés sur votre CV pour certains pays. Par ailleurs, certaines de vos expériences ou de vos loisirs qui peuvent vous sembler peu utiles dans un CV destiné à la France peuvent prendre toute leur mesure à l’étranger. N’hésitez pas à vous renseigner sur les codes des pays pour lesquels vous souhaitez postuler !

3. Adapter votre lettre de motivation aux codes de l’étranger

Bien que cela puisse paraître évident, votre lettre de motivation doit être rédigée dans la langue du pays pour lequel vous désirez postuler.
Plus généralement, les lettres de motivation en direction d’entreprises étrangères doivent présenter des arguments positifs : une langue maitrisée, la culture du pays bien intégrée, un fort désir de s’intégrer dans cette culture, mais aussi des méthodes de travail organisées. Le but est de mettre en confiance votre employeur, de lui montrer que vous êtes à l’aise avec le pays et que vous êtes enclin à vous adapter rapidement.

4. Faire jouer son réseau

Une fois votre CV et lettre de motivation adaptés au pays, vient la question de l’entreprise. Les petites annonces et les recherches sur les réseaux sociaux professionnels n’ont rien données ? Pas de panique ! Vous pouvez toujours vous tourner vers votre réseau personnel.
On a tendance à le laisser de côté et pourtant, il est d’une aide précieuse quand il s’agit de recherche d’emploi. Famille, amis, connaissance… N’hésitez pas à parler de votre projet autour de vous. Certains seront peut-être enclins à répondre à votre demande.

5. Préparez votre arrivée

Là encore, grâce à vos réseaux personnels, vous pouvez facilement trouver des connaissances directes ou indirectes qui habitent dans la ville de destination. Cela vous aidera à vous intégrer, à connaître rapidement votre quartier, les transports, la ville et le mode de vie local.

5. Homologuer votre diplôme

Enfin, n’oubliez pas d’homologuer votre diplôme. Cette dernière étape est primordiale ! En effet, l’entreprise pour laquelle vous travaillerez vous demandera de faire homologuer votre diplôme afin que vos compétences professionnelles soient reconnues dans votre pays d’accueil. Pour cela, rien de plus simple, il vous suffit de vous rendre à l’ambassade du pays en question qui vous procurera les documents nécessaires pour pouvoir valider votre diplôme.

 

Toutes les cartes sont désormais entre vos mains pour vous lancer ! Good luck !