8 conseils pour réussir votre entretien d’embauche.

  •  
  •  
  •  
  •  

Bonne nouvelle : vous venez de décrocher un entretien. C’est la preuve que votre CV a attiré l’attention du recruteur et que ce dernier a trouvé votre profil intéressant. Il va maintenant vous falloir transformer l’essai ! Pour ça, vous devez parfaitement réussir votre entretien et faire bonne impression. Ne stressez pas, voici quelques conseils pour vous aider à réussir ce rendez-vous si important.

1- Entrainez-vous

Un entretien d’embauche, c’est une sorte d’examen oral. Et comme tout examen, il se prépare en avance. Apprenez tout ce que vous pouvez sur l’entreprise : vous devez la connaître le mieux possible. Cela montrera au recruteur tout l’interêt que vous portez au poste pour lequel vous postulez. Essayez aussi de vous renseigner sur la personne qui vous recevra.

Enfin, n’hésitez pas à vous entrainer à haute voix. Ainsi, vous serez plus à l’aise lorsqu’il faudra mettre en avant vos compétences devant le recruteur.

2- Soyez ponctuel

Cela parait évident… et pourtant ! Mieux vaut arriver en avance qu’en retard. Les recruteurs enchaînent généralement les entretiens toute au long de la journée. Si vous êtes en retard, vous leur faites perdre un temps précieux. Ils vous en tiendront rigueur.
Nous vous conseillons de repérer le trajet vers l’entretien et de prévoir une petite marge d’avance (en cas de problème de transport).

3- Habillez-vous correctement

En entretien, vous êtes jugé à « 55% sur votre apparence, à 38% sur votre gestuelle et à seulement 7% sur vos propos », explique Virginie le Cozic, directrice d’une agence de conseil en image. Adaptez votre dess-code à l’entreprise pour laquelle vous postulez. Le bon sens guidera votre habillement : évitez le jeans-baskets si vous postulez dans une banque, n’optez pas pour le costume-cravate si vous passez un entretien pour devenir maitre-nageur.

4- Serrer la main

La poignée de main donne au recruteur une première idée de votre état d’esprit. Il est donc très important que votre poignée de main soit franche et énergique, sans excès. Une main molle et/ou moite n’enverra pas un message positif à la personne qui vous recevra.

5- Parlez de vous

La question piège : « Maintenant, parlez-moi un peu de vous » ! Inutile de stresser : le recruteur n’attend pas de vous un long récit de votre vie depuis votre naissance à aujourd’hui. L’objectif est plutôt de tester votre capacité à synthétiser un discours clair en lien avec le poste et votre présence en entretien. Alors n’en faites pas des tonnes : soyez clair, précis, concis.

6- Maîtrisez votre langage corporel

Attention, votre corps peut vous trahir. La communication non-verbale passe par vos mouvements, vos bras, vos tics, vos expressions faciales… Les recruteurs sont habitués à détecter certains signes. Evitez donc de triturer votre stylo dans tous les sens, de vous ronger les ongles ou encore de tapoter du pied.

7- Sourire et disponibilité

Malgré le stress potentiel, soyez souriant et avenant. Là encore, sans excès.
Et évidemment, juste avant d’entrer en entretien, coupez votre portable ou mettez-le en mode avion. Cela vous permettra de ne pas être déconcentré et c’est une marque de respect pour la personne qui vous reçoit. Un entretien pendant lequel sonne votre téléphone portable aura peu d’espoir d’aboutir à une proposition d’emploi.

8- Posez des questions

Avant l’entretien, munissez-vous d’un calepin et d’un stylo. Pendant l’entretien, n’hésitez pas à prendre des notes ou/et à écrire des questions (que vous poserez ensuite au recruteur). C’est une preuve de motivation et d’intérêt pour le poste.

Conseil bonus : même si vous l’avez déjà envoyé, même si le recruteur l’a reçu, apportez tout de même votre CV à jour.