Au bureau : comment supporter des collègues qu’on déteste ?

  •  
  •  
  •  
  •  

Job de rêve mais collègues insupportables ? Rien à faire, ça ne passe pas… On dit que « la bêtise est humaine », mais la côtoyer n’est pas forcément obligatoire. Bien sûr, il faut parfois « faire avec » mais lorsqu’elle impacte la qualité et la performance de votre travail, il faut réagir ! Voici des conseils pour supporter les collègues que vous détestez.

1. Rester positif

« J’en ai marre il fait trop froid »,« J'en peux plus de ce dossier » ou bien encore « je suis crevé »... Nous avons tous dans notre entourage des collègues qui n’arrêtent pas de se plaindre à longueur de journée ! Alors, avant que cela ne devienne contagieux, dites stop ! Si vous voulez pouvoir garder votre bonne humeur et votre concentration, il va falloir fuir la négativité ambiante ! Pour cela, essayez de leur faire remarquer avec une pointe d’humour que leurs propos sont souvent négatifs. Avec un peu de chance, ça marchera. Sinon, il vous faudra user de votre force de caractère pour faire abstraction de ces mauvaises ondes. Pour cela, vous pouvez optez pour les écouteurs ou le casque ! Mieux vaut écouter de la bonne musique que les plaintes de ses collègues.

2. Votre environnement

Il est bien plus facile de supporter les collègues qu'on déteste lorsqu'on se sent bien à son bureau. Aussi, si vous voulez masquer un contact visuel direct avec votre pire ennemi, n'hésitez pas (si votre entreprise le permet) à installer des éléments coupant ce lien (une plante, un écran d'ordinateur...). Bref, adaptez votre espace de travail afin d'être le moins possible exposé aux collègues que vous n'aimez pas.

3. Soyez franc !

Si les problèmes continuent malgré tous vos efforts, alors il vous faudra être honnête. Vous ne supportez plus un collègue au point que cela vous mine au quotidien ? Parlez-en à votre direction. Expliquez la situation pour trouver une solution : cela aboutira peut-être à une tentative de conciliation et qui sait... vous deviendrez peut-être les meilleurs amis du monde... ou pas !