Comment monter sa startup quand on n’a pas d’argent ?

Se lancer dans le grand bain de l’entreprenariat demande de la motivation, du courage et de l’audace. Mais cela demande aussi, et surtout, de l’argent. Seul(e) ou à plusieurs, sans argent, on ne fait malheureusement pas grand chose. Vous voulez monter votre boite mais vous ne disposez pas d’une grosse somme ? Découvrez aujourd’hui quelques astuces pour trouver différents moyens de financement.

 

1 – Le crowd founding

Le crowd founding, c’est simple. Vous créez un dossier dans lequel vous exposez vos projets, vos idées argumentées, auprès d’une communauté. Cette dernière est prête à vous faire des dons. Si, bien sûr, elle juge que votre idée est porteuse sur le long terme.
Kickstarter est aujourd’hui la plate-forme la plus utilisée. Partout dans le monde, la plate-forme a déjà financé plus de 125 000 projets.

En France, Kiss Kiss Bank Bank se démarque. Vous indiquez votre projet, le montant nécessaire à sa création. Les donateurs sont ensuite récompensés. Un vrai investissement ! Si vous ne trouvez pas les fonds nécessaires à la création de votre entreprise, alors les dons seront restitués aux contributeurs.

2 – Le prêt bancaire

Vous pouvez également trouver un apport financier du côté des banques. Evidemment, votre business plan doit être en béton, si vous n’avez pas d’apport personnel. Lors de votre rendez-vous, soyez clair et précis mais évitez de tomber dans le jargon technique. Votre banquier n’a probablement pas les connaissances des termes techniques de votre activité. Il pourrait alors se retrouver perdu dans vos explications et du coup s’interroger sur le bien fondé d’un prêt. Votre présentation du projet doit être simple et concise, comme vous si l’expliquez au grand public.

3 – Les subventions publiques

En vous lançant dans le bain de l’entreprenariat, vous pourrez profiter d’aide de l’Etat : la BPI regroupe Oséo, CDC Entreprises, le FSI et FSI Régions. Elle est chargée de soutenir les petites et moyennes entreprises, les entreprises de taille intermédiaire et les entreprises innovantes.

4 – Les business Angels

Les business Angels sont des personnes physiques à qui l’on demande un financement pour l’élaboration de son projet. Il existe des associations dans lesquels « financeurs » et « financés » sont mis en relation. Les business angels prennent une partie du capital de votre entreprise en contre partie de leur investissement. Par ailleurs, ces personnes (souvent de riches investisseurs) peuvent vous guider et vous conseiller dans votre développement.

5 – Le prêt d’honneur

Le prêt d’honneur est un prêt à moyen terme.
Il est octroyé à une personne et non à une entreprise. C’est un prêt entre 2 et 5 ans, généralement à taux 0%. Ce prêt se fait auprès d’une association, comme par exemple Réseau Entreprendre. Attention, le délai pour l’obtention du prêt est généralement assez long, et le montant moins élevé qu’un prêt bancaire « classique ».

Sibylle Roux