N’ayez pas peur de dire non !

  •  
  •  
  •  
  •  

Vous avez déjà certainement eut envie de dire non à vos collègues, à votre supérieur… pour finalement vous entendre dire oui ? Il est souvent difficile de refuser sans culpabiliser. Plus d’inquiétudes, cela s’apprend !

Oui mais

Une tâche inattendue et compliquée vous est confiée. De plus, un€ collègue vous demande un coup de main ! Faites lui comprendre que vous aimeriez l’aider mais que vous avez quelque chose d’urgent sur le feu. De ce fait, vous ne refusez pas et vous gardez l’emprise sur votre emploi du temps, ne stressez plus.

Délai de réflexion

Prenez le temps de peser le pour et le contre avant de donner une réponse que vous pourriez regretter.

Pourquoi  “non” ?

Ne dites pas non pour le plaisir de dire non ! Pourquoi voulez-vous dire non ? Mettez au clair vos motivations de refus, cela montrera ce que vous voulez. Votre interlocuteur risquerait de se braquer si vous n’expliquez pas votre refus. Argumentez vos propos afin que celui-ci comprenne votre refus. Ne soyez pas dans la pure contradiction, Privilégiez un mode constructif, concis et proposez des alternatives.

Rappelez le cadre de travail

Si besoin, rappelez les règles de travail et son cadre. Faites comprendre ce qui peut être de votre ressort ou non compte tenu de votre fonction et vos missions au sein de l’entreprise. De ce fait, votre interlocuteur verra que vous êtes responsable et que vous ne planchez pas sur tout ce qui passe au risque de mal le faire.

Défendez votre vie privée

N’oubliez pas de concilier vie personnelle et vie professionnelle. Vous avez des obligations extérieures inhérentes à la vie de famille. Vous ne pouvez pas être tout le temps disponible. Seulement, dites le simplement et restez factuel.