Veille d’entretien : la dernière ligne droite !

  •  
  •  
  •  
  •  

DEMAIN, c'est votre entretien d'embauche !! Il ne vous reste plus que quelques heures pour mettre toutes les chances de votre côté. Car l'entretien de demain peut potentiellement changer votre vie ! 
Pas de panique, pas de pression... Nous vous divulguons nos plus précieuses astuces à appliquer la veille d'un entretien d'embauche. 

1- La nuit

La nuit qui précède un entretien d'embauche n'est pas toujours facile. Le stress peut vous empêcher de vous endormir facilement. Aussi, pour mettre toutes les chances de votre côté, voici quelques conseils pour une nuit sereine. Tout d'abord, essayez de vous mettre au lit de bonne heure. Une fois au lit, bannissez ordinateur, tablette et smartphone. Faites en sorte que votre chambre soit fraiche : on s'y endort bien plus rapidement. Enfin, veillez à ce que vos affaires soient prêtes pour le lendemain.

2 - Surfer sur le site de l’entreprise

Absorbez un maximum d’informations sur l’entreprise. Son activité, bien sûr, mais aussi ses spécificités, ses dates marquantes, ses filières, son actualité et ses éventuelles perspectives d'avenir. Cette connaissance de l'entreprise montrera au recruteur que vous êtes très motivé et que vous appréciez l'entreprise. 

3 - En voiture ou en métro ?

Assurez-vous de bien prendre en compte les aléas du trafic !  La veille ou la semaine précédente, calculez votre temps de trajet jusqu'aux locaux de l'entreprise. Réalisez plusieurs itinéraires, avec plusieurs moyens de transports différents. Ainsi, le jour J, vous ne pourrez ni être surpris, ni vous perdre.

4 - Prévoir

Pas facile de penser à tout. Mieux vaut donc "trop" prévoir que pas assez. Ainsi, pensez à votre tenue vestimentaire (qui doit être adaptée au poste que vous convoitez), mais n'oubliez pas non plus des éléments évidents : du papier, plusieurs stylos, une bouteille d'eau, un mouchoir. Imprimez votre CV, une lettre de motivation et ce que vous souhaitez montrer au recruteur lors de la rencontre décisive. Et puis, on ne sait jamais : prévoyez un parapluie, cela vous évitera d'arriver trempé si le mauvais temps s'invite par surprise.

5 - L’éloquence

Plus facile à dire qu'à faire : ne soyez pas trop timide. Pour cela, entrainez-vous un maximum. Chez vous, à voix haute devant la glace, mais aussi, pourquoi pas, devant vos proches, votre famille. Attention toutefois à ne surtout jamais basculer dans le langage familier avec le recruteur. Soyez à l'aise mais pas trop !